Que veut dire retraite progressive ? À quel moment peut-on l’appliquer ?

retraite progressive

Bénéficier d’une retraite progressive demande certaines conditions. Ce système permet au salarié de recevoir une pension tout en exerçant une activité à temps partiel. En 2018, on prévoit un élargissement du droit à la retraite progressive. Il est à noter que le montant de la retraite progressive est provisoire. Une restructuration aura lieu lorsque le salarié part définitivement en retraite.

Qu’est-ce que la retraite progressive ?

Avec la retraite progressive, le salarié peut faire liquider une partie de sa pension de retraite du régime aligné ou général. Il peut, pourtant, continuer à travailler à temps partiel. Cette retraite progressive incite les autorités publiques à la élargir la durée d’activité rémunérée. Elle facilite ainsi la transition entre l’empli et le départ retraite. La loi de réforme des retraites du 20 janvier 2014 et son décret d’application du 16 décembre 2014 ont eu un impact sur l’augmentation du nombre de personnes bénéficiaires de cette retraite.

Les clauses à respecter pour appliquer la retraite progressive

Pour qu’un salarié puisse bénéficier de la retraite progressive, il devra respecter certaines conditions, dont les suivantes :

– Avoir 60 ans, l’âge légal de départ à la retraite ;

– Exercer une seule et unique activité à temps partiel (du régime général) prélevée en heures d’au moins 40% et tout au plus 80% ;

– Assembler une durée d’assurance et des périodes équivalentes à 150trimestres au régime général ou le cas échéant, au niveau d’un ou de plusieurs autre régimes obligatoires.

Les pièces à fournir pour demander une retraite progressive

Pour la demande de retraite progressive, le salarié doit attribuer les documents suivants au service concerné :

– Le contrat de travail à temps partiel constaté au moment auquel prendra effet la retraite progressive ;

– Une déclaration sur l’honneur qui justifie que le salarié n’exerce une autre activité professionnelle en parallèle à celle liée au contrat de travail à mi-temps ;

– Une attestation de l’employeur qui indique la durée de travail à temps complet approprié à l’établissement ou à la profession.