L’état intervient-il pour aider les personnes âgées dans leur quotidien ?

Aider les personnes âgées dans leur quotidien

Avoir la possibilité de rester à
son domicile même après avoir perdu son
autonomie
 ; de vivre dans le cadre dans lequel l’on a vécu toute sa
vie, ce lieu où l’on retrouve tous ses
souvenirs les plus chers
. Voilà ce que souhaitent 80% des personnes âgées et dépendantes. Si ce besoin est normal, sa
satisfaction implique la création d’un cadre adapté à l’âge et à la condition physique du concerné. Concrètement,
il sera question de travaux de
réaménagement du domicile, d’aides à domicile, de téléassistance, etc.

L’Etat a-t-il prévu des dispositifs
d’aide
pour les personnes âgées dans ce sens ? Nous nous sommes
également posé la question. Ce que nous avons découvert vous surprendra.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

Le maintien à domicile des
personnes âgées nécessite la réalisation d’un certain nombre de travaux de
réaménagement et exige des investissements parfois très lourds. A ce titre, l’Etat
a mis en place des dispositifs d’aide. Parmi eux, nous commençons par l’Allocation
Personnalisée d’Autonomie (APA).

L’APA est une aide pour personnes âgées accordée par
les conseils départementaux et destinée
à payer les dépenses nécessaires à la vie à domicile des personnes âgées, en
dépit de leur perte d’autonomie. Pour en bénéficier, il faut :

·        
Être âgé(e) de plus de 60 ans ;

·        
Résider
régulièrement
en France ;

·        
Avoir un degré
de perte d’autonomie
confirmé
par une équipe du conseil départemental.

L’APA est calculée en fonction
des revenus, du GIR et du coût des aides prévues dans le plan d’aide du senior.
Les dépenses concernées peuvent comprendre :

·        
Les prestations d’aide à domicile ;

·        
Les barres d’appui et autres matériels de sécurité similaires ;

·        
Les services souscrits pour de
la téléassistance
 ;

·        
Les services de portage de repas ;

·        
Les travaux de réaménagement ;

·        
Les services des familles d’accueil ;

·        
Les dépenses de transport ;

·        
Etc.

Toutefois, rappelons que si les revenus
du bénéficiaire excèdent 810,96 euros
par mois
, ce dernier devra participer aux dépenses inscrites dans son plan
d’aide. 

L’Allocation de Solidarité aux Personnes Agée
(ASPA)

L’ASPA est une aide pour personnes âgées mensuelle
accordée par la Caisse d’Assurance
Retraite et de la Santé au Travail
(ou la MSA pour ceux qui dépendent du
régime agricole) aux retraités âgés de
plus de 65 ans
et vivant régulièrement en France, avec des ressources très faibles.

Son montant est déterminé en fonction des revenus et de la situation familiale du bénéficiaire.

Allocation simple d’aide sociale pour personnes
âgées

Elle est accordée aux personnes qui
ne perçoivent pas de pension de retraite
et dont la demande d’ASPA n’a pas été acceptée.
La demande s’effectue auprès du Centre
Communal d’Action Sociale (CCAS)
de la mairie. Comme dans le cas de l’ASPA,
le bénéficiaire doit être âgé de plus de
65 ans
et résider régulièrement en France.

De plus, il faut qu’outre les prestations familiales, ses ressources n’excèdent pas 903,2 euros par mois s’il
vit seul, et 1402,22 euros par mois s’il
vit en couple.

Les aide-ménagères pour les personnes âgées

Les aide-ménagères sont réservées
aux adultes âgés de plus de 65 ans et
qui éprouvent des difficultés à accomplir
les gestes de tous les jours
.

Une aide ménagère est une aide financière destinée à payer les services d’une aide à domicile. Le rôle de cette
dernière consistera essentiellement à effectuer
les tâches
relatives au ménage du logement,
à l’entretien du linge et à la préparation de repas sur place.

La demande se fait auprès du CCAS de votre mairie. Selon les
dispositions réglementaires, la durée de la présence de l’aide à domicile ne peut dépasser 30 heures par mois si le
bénéficiaire vit seul ou 48 heures s’il
vit en couple
et si son partenaire a également droit à une aide à domicile.

Par ailleurs, il est à noter que l’aide
ménagère n’est pas cumulable avec l’APA.

Alors, laquelle de ces aides vous
convient-elle le mieux ?