Caisse régionale d’assurance-maladie

assurance-maladie

La caisse régionale d’assurance maladie ou CRAM est un établissement qui est tenu de gérer la sécurité sociale des travailleurs. Auparavant, les pouvoirs publics ont aménagé une CRAM dans chaque région de France métropolitaine. Depuis le 1er avril 2010 la CRAM devient caisse d’assurance retraite et de la santé au travail ou CARSAT.

Le fonctionnement de la CRAM

La CRAM était chargée d’assurer la coordination de certaines actions des caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) dans certains domaines. Son activité principale se concentre sur le gestion de l’assurance vieillesse et les risques professionnels. De par la loi HPST, les agences régionales de santé ont converti les CRAM en CARSAT depuis avril 2010 excepté celles d’Alsace, du département de la Moselle et de l’Ile de France.

Les missions de la CRAM

Les CRAM ont des responsabilités importantes dans le domaine médico-social et sanitaire en termes de retraite et de risques professionnels. Ainsi, elles entrent en jeu dans la prévention et l’évaluation des maladies professionnelles et les accidents de travail. Les CRAM interviennent également dans le domaine de l’hospitalisation et participe activement aux actions des agences d’hospitalisation.  Elles se chargent également des retraites et assurent les prises en charge des actions sociales et sanitaires dans le but de servir les retraités.

La CRAMIF

Le statut de la caisse régionale d’assurance maladie d’Ile de France ou CRAMIF s’apparente de celui de la CARSAT. Même si la CRAMIF a tenu le nom de caisse régionale d’assurance maladie, son mission principale ne se concentre pas totalement sur les activités relatives à l’assurance maladie. Ses missions tournent autour de 3 points :

– Aide aux assurés sociaux : de manière directe, la CRAMIF verse les pensions d’invalidité, conseille les personnes handicapées, propose un service social et des soins de proximité au niveau du Centre Médical Stalingrad. De manière indirecte, cet organisme délivre les habilitations des fournisseurs d’appareillage médical ;

– Hospitalisation : mise en place des murs qui abritent les structures hospitalières de 2 associations privées : la CRAMIF met à la disposition de l’association Marie-Lannelongue une superficie de 35 000 m2 ;

– Coopération avec les entreprises : elle coordonne la prévention des maladies professionnelles et les accidents de travail.